Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2014

ÉVÉNEMENTS ET MANIFESTATIONS AUTOUR DE SANFOURCHE DEPUIS 2014

 

 

 

MARS  2014 : Alain et Blanche-Marie Arnéodo viennent de publier dans la collection L'Amateur 77 lettres que Sanfourche adressa à Claude Massé entre 1977 et 1985. Lettres fortes, chaleureuses et généreuses, dans lesquelles il fait part des formes qu' il donne à son art. Ces lettres sont rassemblées dans quatre ouvrages tirés à 25 exemplaires, tous hors commerce et diffusés gracieusement auprès des personnes qui ont connues et su entretenir un lien d'amitié avec Sanfourche.

Claude Massé s'était rapproché de Sanfourche sur incitation de Jean Dubuffet, en 1975, à une époque où il constituait sa collection Un Art Autre. Récemment, Claude Massé devait donner au Musée de la Création Franche (Bègles), la plupart des pièces signées Sanfourche qu' il avait acquises dans les années 70. Elles sont à mettre en parallèle avec celles conservées au Musée d'Art Naïf de Laval (Mayenne). La plupart sont reproduites, pleine page, dans la biographie Jean-Joseph Sanfourche publiée en décembre 2012, encore disponible.

Cet ensemble des lettres à Claude Massé représente la deuxième publication de correspondances de Sanfourche. En 2009, du vivant de l'artiste, 50 des lettres qu' il écrivit à Dubuffet - entre 1971 et 1985 - , aujourd'hui conservées à Lausanne, furent éditées et mises en vente en galeries et librairies. Laurent Danchin en rédigea la préface et les notes.

JUIN : une vingtaine d'oeuvres de Sanfourche sera présentée pendant un an au sein du Musée Cécile Sabourdy (Art Naïf et Art Brut) de Vicq-sur-Breuilh ( Haute-Vienne), inauguré et ouvert au public le 19 juin. Ces pièces appartiennent à une collection privée; d'autres seront présentées, dans le même lieu, en 2015.Tél : 06 18 12 40 66.

JUIN : le 11 juin la Société de Ventes Volontaires ADER Normann (Paris), proposait aux enchérisseurs une partie de la collection Odette Dulieu, ancienne permanente de la revue L'ARC, avec  qui Sanfourche  correspondait. Les lots mis en vente portaient  sur l'entière collection des pierres peintes, un os peint, des gouaches et des lettres souvent illustrées. Une enchère record concernait une lettre enluminée  par une aquarelle représentant une Crucifixion. Elle a été acquise par un collectionneur 1 400 euros, hors taxes et frais.   

MAI et JUIN: Sanfourche et trente neuf artistes seront présents au Musée d'Art Contemporain de Mont de Marsan (Landes). Les oeuvres proviennent du Musée de la Création Franche. Elles sont destinées à être exposées dans tous les départements d'Aquitaine. Il s'agit là d'une initiative importante, encore inédite, qui contribuera à mieux faire connaître les prestigieuses collections rassemblées depuis 1989 au sein du Musée de la Création Franche. A noter, parmi les quarante artistes sélectionnés dans ce tour d'Aquitaine, le sculpteur périgourdin Jean DOMINIQUE qui appartient au monde de l'art brut et au monde des artistes handicapés. Sanfourche connaissait son art et avait correspondu avec lui peu de temps avant son suicide, en 1978.

Novembre : il est question de Sanfourche à l'exposition "L'Art, un chemin pour la paix", présentée du 19 au 25 novembre à Saint Pierre de Montmartre. Hervé Desvaux livre, parmi ses portraits en noir et  blanc, celui de Sanfourche. Cette exposition est référencée dans le numéro 59 du mensuel Miroir de l'Art. Un autre portrait du même photographe est reproduit dans le très beau catalogue de l'exposition, " L'art, un chemin pour la paix" publié par Lignes de Légende.

Décembre : du 5/12/ 2014 au 31/05/2015, le Musée Cécile Sabourdy, de Vicq sur Breuilh (Haute-Vienne) consacre une importante exposition aux sculptures polychromes et autres volumes de Sanfourche. De nombreuses oeuvres anciennes sont montrées au public.

Décembre : le 10, vente d'une très belle peinture chez ADER.NORMANN (Paris). Cette oeuvre "parlante" est issue d'une collection privée. Acquise auprès de l'artiste, elle n'a jamais été mise aux enchères. 

2015

Janvier  2015 : dans le cadre  de la vente de la collection Pierre-André Benoit ( 1921-1993) la maison de ventes  volontaires Tajan propose le 23 janvier,  à Drouot, un des 87 exemplaires du livre XXIII lettres de Dubuffet à Sanfourche. Cet ouvrage, quasi introuvable,  fait partie des deux publications de PAB relatives à Sanfourche. La seconde, non proposée à la vente, s'inscrit dans la série  les dimanches de Rivières.

avril/juin : la médiathèque de Mérignac, en Gironde, expose  dix oeuvres et six artistes issus du Musée de la Création Franche, de Bègles. Trois oeuvres de Sanfourche sont présentées.

avril/juin : à Sabres, dans les Landes, l'Ecomusée de Marquèze organise une exposition intitulée Brut' de pop! Arts brut et populaire, les impopulaires de l'art? rassemblant de nombreux artistes, issues de plusieurs collections institutionnelles.  Onze oeuvres de Sanfourche, provenant du Musée de la Création Franche, de Bègles, sont présentées. Un numéro  hors série de la revue Création Franche accompagne cette exposition; malheureusement, l' article à vocation biographique sur Sanfourche repose sur des événements erronés (père fusillé etc ...).

mai : on fait pire dans le Populaire du Centre du dimanche 3 mai. Là les inepsies vont bon train : "famille  arrêtée par les nazis en 1942", "père fusillé en 1943" etc ...Et pour couronner le tout, Sanfourche présenté comme un peintre naïf  et " très catholique". Lui qui demanda, par testament, à être enterré civilement doit bien s'amuser de cette grotesque pagaille faite autour de son nom. 

23 mai : intervention de Jean-Luc Thuillier, biographe de Sanfourche, dans le cadre  des  Causeries instituées par le Musée de Vicq-sur-Breuilh, en réponse aux niaiseries et mésinformations évoquées ci-dessus.

juin : -vente de 5 dessins, dont des biographismes, et une gouache chez Ader-Normann (Paris), puis le 22 du mois, à Grenoble chez Torossian, vente d'une très intéressante gouache de 1969.  Enfin le 27 juin, vente chez Constanty, à Limoges, de deux aquarelles, chacune maquette d'émaux qui seront réalisés sur cuivre, et d'un bronze émaillé des années 80.

juillet/août : Sanfourche et Paguenaud, en vis à vis Galerie Vincent Pécaud, à Limoges.  Ce sont des lettres originales, une gravure de Sanfourche imprimée en 15 exemplaires seulement, numérotée et signée, des textes sur papier pur chiffon tirés en peu d'exemplaires et augmentés, pour certains, de dessins au feutre, signés.

Juillet/décembre :   le Musée de la Création Franche , à Bègles, présente l'exposition intitulée Comme une bête, articulée en quatre thématiques.  Une oeuvre de Sanfourche y est exposée.

septembre : le dimanche 27, vente de trois oeuvres de Sanfourche, authentiques, chez Pastaud/Galateau, rue Cruche d'Or à Limoges. 

octobre : du 10 au 31 octobre 2015, le Musée de la Création Franche participe à la 6ème Biennale d'Art Hors les Normes de LYON. Il y présente, quatre  oeuvres de Sanfourche.

décembre : sous la plume de Ludovic Duhamel, directeur des éditions Auréoline,  le Miroir de l'Art n°69 consacre deux pages couleurs à Jean-Joseph Sanfourche et à la préparation du Catalogue Raisonné de son oeuvre. Une initiative généreuse belle et rare qu'il faut saluer et souligner. 

2016

janvier à juin : du 22 janvier au 3 juin 2016 exposition en Allemagne, à l'initiative de la Maison de Limoges et du Limousin, Gustavstr. 31, à 90762 Fürth, près de Nuremberg. 23 oeuvres sont présentées dont le grand totem emblématique.

18 mars : inauguration, à Montpellier, de l'Atelier Musée Fernand Michel, situé 1 rue Beau Séjour. Des oeuvres nombreuses et de très grande qualité sont rassemblées dans ce lieu consacré à l'art brut et aux arts singuliers.  Sanfourche y est très bien représenté, notamment par des bois peints des années 1978/79, ainsi que Jean Dominique, Gaston Chaissac, Alain Lacoste, Claudine Goux, Gérard Sendrey, Alain Pauzié, ou encore Claude Massé et Jean Vodaine amis de Fernand Michel.

26 mars au 25 septembre : dans le cadre de l'exposition De Bric de Broc, le musée du Vieux Chateau, à Laval (Mayenne), présente des oeuvres de Sanfourche, Fillaudeau, Pauzié, Darrigan...

17 juillet au 14 août : sous le titre " Voyage, voyages ... Art Brut et alentours" des dessins de Sanfourche sont présentés avec des oeuvres de Gaston Mouly, André Robillard, Vignes, Martha Grünenwaldt ... à la Grande Passerelle 2 rue Nicolas Bouvier 35 400 Saint-Malo.

24 juin au 4 septembre : Pascal Rigeade et le Musée de la Création Franche (Bègles) présentent des oeuvres de Claude Massé et des artistes, dont Sanfourche, faisant partie de la "donation Massé".

2 octobre (dimanche) : "Sanfourche, de l'homme à l'oeuvre". Cette conférence, précédée d'un diaporama, est donnée à Notre-Dame-de-Sanilhac (Dordogne), de 10h45 à 11h45 heures, par Jean-Luc Thuillier, dans le cadre de Sanilh'Art 2016 (route de Vergt).

17 octobre (lundi) : " Sanfourche, de l'homme à l'oeuvre", conférence de Jean-Luc Thuillier, à la Médiathèque de Trélissac, 18 heures 30 à 19h30. Cette manifestation, liée à la présentation, en avant première, du Catalogue Raisonné de l'Oeuvre Peint de Sanfourche, est précédée d'un diaporama. 

2017

En avril, à signaler : l'exposition Jacques Reumeau et  ses amis, du 1er au 16 avril, au Musée de la Perrine (53 000) Laval. Une peinture de Sanfourche et une lettre qu'il adressa  à Reumeau (1949-1987), sont reproduites  dans le catalogue de l'exposition. 

12 mai au 04 juin : rétrospective  Sanfourche à (59000) Lille, proposée par Art to Be Gallery, 44 rue Saint-André. Peintures, totem, pierre. Conférence  de J-Luc Thuillier le 12 mai, au même lieu, et présentation  du Catalogue Raisonné  de l'Oeuvre Peint.  

novembre-décembre : Publications Hors Commerce : " On l'appelait Jean-Jo " de Jean-Pierre Comes, chez Arnéodo, et " Sanfourche et Saint-Léonard-de-Noblat " de Jacques Plainemaison, chez Thuilllier. La galerie V. Pécaud propose dix dessins de Sanfourche et quelques affiches anciennes. 

 2018  

04 avril au 30 septembre : Importante exposition Sanfourche au Musée d'Art Brut, Singulier & Autres - 1, rue Beau Séjour 34000 Montpellier. Une cinquantaine d'œuvres sur divers supports sont exposées.

15:07 Publié dans ACTUALITÉ 2014 | Lien permanent

06/09/2013

BIOGRAPHIE SOMMAIRE

copie Sanf 2003 dt léonard photo copyright vp.jpg

 

 

 "SANFOURCHE DANS SA MAISON DE SAINT-LEONARD-DE-NOBLAT, 2003"                        Copyright : photo Vincent Pécaud/ADAGP 

 

 

1929  Naissance à Bordeaux, le 25 juin.

1943  Entrée à l'Ecole Nationale Professionnelle de Limoges, pour une scolarité de quatre ans.

1945  Décès, le 7 juin, de son père Arthur Sanfourche, ancien ajusteur et metteur au point de moteurs d'avions à Mérignac (Gironde) et Rochefort-sur-Mer (Charente-Maritime), devenu professeur de dessin à l'Ecole des Apprentis de l'Air de Limoges.

1947  Embauche sur un poste à responsabilité dans une entreprise de confection de tissus molletonnés et de sous-vêtements, implantée à Limoges. A sa majorité, il en assure la direction.

1956  Fermeture de la manufacture par décision du groupe auquel elle était rattachée. Sanfourche est alors employé comme directeur commercial par l'entreprise Aumarchand, implantée en Dordogne, puis par une entreprise de Brive (Corrèze).

1958  Sanfourche quitte l'univers de la confection pour celui des assurances. Il s'installe à Paris et exerce auprès de diverses compagnies d'assurances en qualité de rédacteur. Apparaissent alors ses premiers troubles visuels.

1960  Décès de sa mère, Madeleine Sanfourche, née Chatelain. Il rompt avec Limoges, dessine et s'adonne de plus en plus à la peinture avec l'ambition de se singulariser par un travail personnel. 

1965  Expositions avec le groupe Tamaruc chez Raymond-Duncan. Ses peintures figuratives sont remarquées par les Nouvelle Littéraires.

1970  Participation au Salon de la Jeune Peinture et au Salon des Surindépendants.

1971  Ses problèmes de santé allant en s'aggravant, Sanfourche craint la cécité. Il quitte le monde du salariat et veut vivre de sa peinture. Avec ce changement de situation, il entend se faire connaître et contacte de nombreuses personnalités. Jean Dubuffet l'assure de son soutien, marquant ainsi le début d'une relation épistolaire fidèle.

1972 Premiers "essais" réalisés par Restoueix, maître émailleur à Limoges et premier travail en collaboration. Sanfourche organise, par ailleurs, des expositions au Centre International de Séjour du 12ème arrondissement de Paris, où il réside.

1973  Il découvre l'oeuvre de Gaston Chaissac lors de la rétrospective qui lui est consacrée au Musée National d'Art Moderne.

1975  Il reçoit le soutien de François Mathey, Conservateur en Chef du Musée des Arts Décoratifs (Paris), et de Gaëtan Picon. Il peint alors sur toiles  mais aussi sur os et sur pierres.

1976  Installation à Solignac. Là, il vit en solitaire et produit quantité de pièces, notamment des bronzes réalisés en collaboration. Il s'approprie la fonction des talismans qu'il détourne à des fins artistiques. Le caractère magique de son oeuvre est déjà marqué par ce qu'il sait  des arts premiers, toutes civilisations confondues.

1977  Claude Massé le perçoit comme un  pillier de sa collection Un Art Autre. La même année, il est sélectionné pour participer à l'exposition Artiste-Artisan? organisée par François Mathey au Musée des Arts Décorartifs.

1978  Ses travaux sont sélectionnés pour figurer à l'exposition, tenue aujouyrd'hui pour historique, Des singuliers de l'art ... aux habitants paysagistes, organisée par Suzanne Pagé au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.

1980  FR3 Limoges produit le premier film sur Sanfourche. Il est diffusé sous le titre L'Art Brut à Solignac. Ce reprtage est réalisé par Michelle Blois et Daniel Dallongeville.

1981 Sanfourche appelle à vôter pour François Mittérand, candidat à l'élection présidentielle.

1982  Première grande rétrospective à l'abbaye de Solignac.

1983 Le magasine Artension lui consacre un important article sous le titre Jean-Joseph Sanfourche, par lui-même.

1984  Première exposition organisée par Enzo Pagani, à Milan (Italie). Il sera longtemps son seul galeriste. Exposition avec Louis Bouscaillou et Reumeau au Musée du Vieux Chateau de Laval (Mayenne). 

 1985  Mort de Dubuffet. La même année, Sanfourche est pressenti par le Conseil Général de la Haute-Vienne pour réaliser le monument commémoratif de Moissannes.

1986  Sanfourche contribue à la nouvelle série Les Dimanches de Rivière lancée par Pierre-André Benoît, lequel va bientôt publier XXIII lettres de Dubuffet adressées à Sanfourche.

1989  Il rencontre Gérard Sendrey à Bègles, au Site de la Création Franche alors préfigué par la galerie Imago.

1990  Grande exposition Sanfourche et l'Email, organisée à Limoges. A cette occasion, François Mathey considère que la renaissance de l'émail en Limousin n'aurait pu se faire sans le travail de Sanfourche mené en collaboration avec les artisans émailleurs.                                                         A Nantes, Hervé Haussant publie Mon Chat, mon Chien, les autres et moi.

1991  Le photographe Alain Danvers réalise une série de portraits dans la maison de Saint- Léonard de Noblat.

1992  Sanfourche est élevé au grade de Chevalier de la Légion d'Honneur.

1993  Jean Vodaine rencontre Sanfourche à Saint-Léonard de Noblat.                                         Première rencontre avec Robert Doisneau avec qui Sanfourche correspond depuis le début des années 70.                                                                                                                                                 Mort d'Enzo Pagani, à Milan. Sanfourche et lui exposaient ensemble.

1994  Mort de Robert Doisneau.                                                                                                  Voyage au Canada chez son ami Guy Joussemet.

1995  Aux Etats Unis, Jacques Karamanoukian présente un ensemble de peintures de Sanfourche réunies sous le titre de Momo le Crucifié.                                                                            Sanfourche compte parmi les 101 artistes présentés à la Halle Saint-Pierre (Paris), sous le titre Art Brut et Compagnie.

1996  Nouvelles diversifications de ses créations par des travaux sur cristaux de quartz, et avec Roch Popelier, sur porcelaine.                                                                                                               La Collection de l'Art Brut (Lausanne), l'expose à Pampelune, avec d'autres artistes de la Collection  Neuve Invention instituée par Dubuffet et animée par Michel Thévoz.

1997  Exposition chez Artset, à Limoges et participation à Het Format, au musée De Stadhof (Hollande).

1998  Problèmes de santé et opérations.

1999  Forte audience en Limousin où diverses instances, dont le F.A.C. LIM., l'exposent.                 Projet de tapisserie avec un atelier d'Aubusson (T&RY).

2002 Collaboration Sanfourche/Jean L'Anselme autour de la publication d'un recueil d'aphorismes (livre d'artiste).

2003  Rétrospective de sept mois à la Galerie des Hospices, à Limoges, organisée par la Ville de Limoges.

2004  importante exposition à Cahors (Lot), organisée par Jean-François Maurice qui publie à cette occasion trois ouvrages de ou sur Sanfourche.

2005  Réalisation d'oeuvres communes avec Marcel Hasquin, et exposition "deux regards d'artistes sur la croix au XXIème siècle", au Centre d'Art Sacré de Saint-Hilaire-du Harcouët (Manche).

2007  Participation à l'exposition du Musée de la Poste Avec le Facteur Cheval et réalisation, à cette occasion, d'une affiche.

2008  Sanfourche fait réaliser une lithographie Merci Mr. Poulidor, qu'il remet à Raymond Poulidor, à ST Léonard de Noblat.

2009 Hospitalisation et chimiothérapie. Dans sa chambre, Sanfourche commence, en fin d'année, un ensemble de 58 peintures dont 45 sont promises à être exposées par Jean-Claude Hyvernaud, à la galerie Artset, à Limoges.

2010 Jean-Joseph Sanfourche meurt le 13 mars , à l'hôpital de St Léonard de Noblat. Il est enterré à Limoges, dans la tombe de ses parents. Les 45 peintures sont présentées le 22 mars.